Suzanne Binet-Audet, Geneviève Grenier et Marie Bernard

Suzanne Binet-Audet, Geneviève Grenier et Marie Bernard

Unique en son genre, l’Ensemble d’ondes de Montréal a pour mandat de diffuser la musique composée pour les ondes Martenot et de faire mieux connaître cet instrument rare et méconnu. Fondé en 1976, au conservatoire de musique de Montréal par Jean Laurendeau, l’Ensemble d’ondes de Montréal poursuit aujourd’hui ses activités en trio d’ondes avec les musiciennes Marie Bernard, Suzanne Binet-Audet et Geneviève Grenier chacune de ces ondistes jouissant en parallèle d’une carrière soliste et s’investissant à préserver l’héritage Martenot.

L’EOM à ses débuts, en 1976

L’EOM à ses débuts, en 1976

L’Ensemble d’ondes se veut également un ensemble ouvert où non seulement des pièces pour trio, quatuor, quintette et sextuor d’ondes ont vu le jour, mais également des œuvres pour les formations les plus diverses. L’Ensemble a créé des œuvres de nombreux compositeurs canadiens dont entre autres, Raynald Arseneault, Walter Boudreau, Richard G. Boucher, Brian Cherney, Micheline-Coulombe Saint-Marcoux, José Evangelista, Michel Gonneville, Jean Lesage, Michel Longtin, Bruce Mather, Serge Provost, Petros Shojounian. À ces créations s’ajoutent les œuvres du répertoire de quatuor d’ondes telles que celles de Messiaen, Murail, Wyshnegradsky et des transcriptions de pièces issues du répertoire classique, comme par exemple des œuvres de Bach, Ravel, Dvorak ou Barber. L’EOM développe également un volet d’improvisation dirigée et d’exploration de création spontanée.

Il a réalisé plusieurs enregistrements avec la Société Radio-Canada, les étiquettes SNE et ATMA.  Le disque « La fête des belles eaux » (ATMA 2008) a été en nomination au gala de l’ADISQ 2009.

L’Ensemble d’ondes de Montréal s’est impliqué dans l’organisation du festival d’ondes Martenot de Montréal en 1998 et 1999. Outre Montréal, il s’est produit à Gatineau, Sainte-Julie, Toronto, Minneapolis, New York et Amsterdam.